Ils sont ici et partout. Pas besoin d'avoir peur, ça fait longtemps qu'ils y sont.
John Carpenter nous refile un message important, comme un aperçu d'une réalité surréelle et pourtant plus que réelle.
Ils nous programment tels qu'ils sont, cupides, vaniteux, égoïstes et se nourrissent de nos énergies de basses fréquences.
C'est pourquoi les humains sont intoxiqués par les sports violents, le bruit, territorial, l'hyper-sexualité, les rituels, la guerre.
La clé se trouve à la fin du film. Effectivement, c'est avec l'aide des ondes que les reptiliens ou hybrides parviennent à maintenir leur métamorphose humaine.